29/07/2014 |

ANTHROPOCENE by Marco Brambilla

Lire l’article
Retour
03.09.2014 | Arts

Marco BrambillaL’art rencontre Hollywood

C’est en réalisant à Hollywood des blockbusters comme « Demolition Man » qu’il s’est fait un nom dans le cinéma. Marco Brambilla fait désormais partie des artistes vidéo contemporains les plus innovants. C’est à la fin des années 1990 que le réalisateur milanais a choisi de tourner le dos à la Mecque du cinéma pour se tourner enfin vers la réalisation de films d’art contemporain. Depuis, sa passion pour le film d’art l’a conduit à aborder des thèmes sociétaux, en interrogeant notamment la société de consommation et la civilisation. Des expositions solo lui ont été consacrées dans le monde entier, du New Museum à New York à la Kunsthalle de Bern. A l’occasion de l’inauguration du flagship store HUGO BOSS à New York, Brambilla a par ailleurs exposé une imposante installation vidéo sur la façade en verre du Time Warner Building sur Columbus Circle. Dans son film « Anthropocene », Brambilla présente à l’aide de séquences juxtaposées un portrait artistique du lieu même d’exposition en mettant en scène la géographie et la topographie si particulières de Central Park et de ses alentours. 

Regarder video

« Son art », comme l’écrit le New Yorker, est « assez saisissant et raffiné pour retrouver la foi dans le medium du film ». Depuis 2007, Brambilla réalise des collages vidéo d’envergure. Sa Megaplex Trilogie, qui comprend les œuvres « Civilization » (2008), « Evolution » (2010) et « Creation »(2012), est le projet le plus important de l’artiste âgé aujourd’hui de 54 ans. Dans cette trilogie, Brambilla emprunte des extraits et des protagonistes de grands classiques du cinéma hollywoodien pour créer une nouvelle histoire en HD ou 3D. L’œuvre en trois volets a été exposée ce printemps dans la Galerie Michael Fuchs à Berlin en coopération avec HUGO BOSS.

HAUT DE PAGE

S’abonner aux actus mode HUGO BOSS

Partager l’eMAG

HAUT DE PAGE