Retour
07.04.2014 | Design

PanoramaKonstantin Grcic au Vitra Design Museum

Depuis plus de vingt ans, Konstantin Grcic est le mentor du design allemand. Le Vitra Design Museum lui consacre désormais la plus grande rétrospective jamais présentée sur son travail.

Konstantin Grcic est l’un des designers contemporains les plus éminents de notre époque. Depuis la création en 1991 de son agence KGID, il séduit le monde du design avec des concepts renversants et des objets largement primés sur la scène du mobilier international. Fort de sa signature unique, le product designer âgé de 49 ans réinterprète les codes établis. Sa créativité remet en question les formes et fonctions pour créer des objets passionnants à l’esthétique industrielle. De nombreuses pièces de sa création, parmi lesquelles la lampe « Mayday » ou encore la légendaire « Chair One » en aluminium, sont désormais reconnues comme des classiques du design contemporain.

Le Vitra Design Museum à Weil am Rhein lui consacre désormais une vaste rétrospective qui présente de nombreux croquis mais aussi plusieurs installations de grande envergure. L’exposition monographique intitulée « Panorama » est divisée en différents espaces thématiques, à travers lesquels le créateur nous livre sa vision sur notre vie de demain: un intérieur d’habitation, un atelier de design et un espace urbain. Dans une quatrième partie, l’exposition se concentre sur le travail personnel de Grcic – avec des dessins, des prototypes ou d’autres pièces qui ont inspiré durablement le créateur, notamment des objets de designers et d’artistes, parmi lesquels Marcel Duchamp, Gerrit Rietveld ou encore Enzo Mari.

Konstantin Grcic a travaillé pendant trois ans sur cette exposition pour offrir aux visiteurs la possibilité de découvrir sa vision et conception artistiques.

Plus de photos

Konstantin Grcic, photo: Markus Jans

Janna Lipsky, commissaire de la rétrospective au Vitra Design Museum, s’est entretenue avec Grcic sur sa conception de l’exposition et ses modèles.

L’exposition « Panorama » revient sur votre travail depuis vos débuts, tout en glissant un œil sur l’avenir du design. Comment vous est venue cette idée?
Je ne voulais pas présenter une exposition classique. Ce qui m’intéressait, c’était de concevoir l’exposition comme un travail à part entière en tant que projet de design. L’idée de naviguer entre présent et futur m’est venue en dialoguant avec le directeur du musée, Mateo Kries. En tant que designer industriel, ce n’est pas quelque chose d’exceptionnel, mais l’exposition a permis de couvrir thématiquement cette approche de façon plus vaste. C’est aussi une manière de présenter ma vision personnelle du futur.

Après votre scolarité, vous avez suivi une formation de menuisier. Comment êtes-vous devenu designer?
Ma sœur vivait à Vienne, où il y avait à l’époque une exposition sur Achille Castiglioni. Je ne connaissais pas du tout Castiglioni, mais ma sœur m’avait envoyé le catalogue de l’exposition et cela m’avait passionné. Le catalogue présentait son œuvre, mais aussi la personnalité de Castiglioni. Il était déjà très âgé mais toujours aussi vivace et curieux! Je me demandais à l’époque ce que j’allais faire de ma vie. Je pense que pour trouver sa voie, il faut se découvrir des passions mais aussi des modèles. Et c’est ce qui m’est arrivé avec Castiglioni à ce moment-là. C’est ainsi que j’ai choisi de devenir designer.

Vous avez alors étudié le design au Royal College of Art de Londres, puis fondé votre agence KGID. Dans votre bureau, vous vous entourez de pièces que vous glanez et d’objets de design et d’art. Quelles significations ont ces objets pour vous?
J’ai commencé avec une théière en fer que j’ai achetée lorsque j’ai quitté Londres pour Munich. C’est en fait le tout premier objet de mon bureau. J’adore cette pièce et je l’utilise quotidiennement. Ensuite, il y a cette chaise sur laquelle je m’assieds. C’est la Box Chair de Enzo Mari. Cette chaise m’étonne toujours de par sa forme et de par sa conception. Son immédiateté et son pragmatisme m’ont largement inspiré. Puis, il y a cette affiche d’une exposition de Marcel Duchamp des années 1960. C’est une très belle affiche qui reflète une époque et une école artistique qui était radicale, conceptuelle et aussi très intellectuelle.

L’exposition se tient du 21 mars au 14 septembre. Conseil: Couplez votre visite au Vitra Museum entre le 19 et le 22 juin avec une excursion à Art Basel.

HAUT DE PAGE

S’abonner aux actus mode HUGO BOSS

Partager l’eMAG

HAUT DE PAGE